Témoignage 3

Participer à un séminaire de thérapie intensive est toute une aventure… Une aventure ça se désire et ça fait un peu peur, puis ça se prépare (pour conjurer la peur) mais surtout, ça se vit.
Vous aurez besoin de
- votre histoire de vie : un entrelacs de fils tricotés plus ou moins serrés, plus ou moins jolis, avec des accrocs, des déchirures, des reprises, des applications presque invisibles, pour masquer les trous et parfois des mailles que d’autres ont tricoté pour vous… mais elle n’est pas très encombrante, elle vous colle à la peau !
- du désir de découvrir sous ce tricot une terre soupçonnée et pourtant insoupçonnable
- d’accepter de prendre, dans l’instant qui se vit, avec ceux qui sont là, un fil pour détricoter ce qui ne vous va pas et tricoter juste ce qui vous va bien.
Ce qui est fourni :
- l’écoute attentive et collective. C’est incroyable comme les autres voient les points forts de notre tricot, avec quelle délicatesse et bonne humeur les mailles perdues se tissent à nouveau.
- La patience. C’est chacun à son rythme de découverte, rien n’est forcé si vous n’êtes pas prêt à détricoter.
- La spontanéité. C’est ce qui permet de trouver, retrouver le chemin des émotions et de laisser libre cours à leur expression. Quel soulagement ! et quelle joie !
- La bienveillance. Pas de ciseaux qui taillent, coupent, agrandissent les trous, ou réduisent votre tricot, mais plutôt des couleurs, des sons, des odeurs, des lumières…
J’y ai trouvé :
- un terrain de jeux où s’exercer sans risques
- de quoi réparer un trou de violence qui est devenu une colonne de force sans colère.
- La légèreté de l’apaisement des chagrins.
- La joie de voir le tricot de chacun évoluer.
- J’y suis venue avec une écharpe de laine qui tient chaud mais qui pique et qui gratte, j’ai maintenant une écharpe de soi (e) qui sait être fraîche et chaude, légère, chatoyante, douce, protectrice, solide.

Merci Christine de m’avoir accompagnée sur le chemin où les herbes folles portent le nom de bienveillance, force, joie, émotion. Ce chemin n’est autre que l’amour, le tao, la vie. C’est puissant, ça transforme tout !!! Jocelyne